Vous avez dit Carnaval ?

Le carnaval est toujours une bonne idée et c’est ce week-end que ça se passe !

Déguisements, danse, festivité et originalité sont les maîtres mots de cette grande fête annuelle. Le Carnaval est une période de divertissement pendant laquelle l’ordre établi et la distribution des rôles sont renversés. Il précède le mercredi des cendres et le Carême mais sa date est mobile puisqu’elle dépend de la date de Pâques.

Le Carnaval commence le jour de l’Epiphanie, jour des Rois, et se termine le jour de Mardi-gras veille du mercredi des cendres. Le point culminant est le jour du Mardi-gras. Selon les pays ou les régions, le Carnaval court durant toute cette période ou il est limité sur une période donnée dans cet intervalle.

Le Carnaval moderne (tel qu’on le connaît) trouve ses origines en Europe où il s’est développé avant de se répandre dans le monde entier. Les origines du Carnaval sont multiples comme toujours, les plus anciennes connues remontent à l’antiquité. Comme de nombreuses fêtes, le Carnaval doit ses origines à l’antiquité et à l’Eglise catholique. Dans sa volonté de s’imposer comme seule religion, l’Eglise catholique a dans un premier temps luttée contre des pratiques qu’elle considère comme idolâtres, puis elle les a progressivement récupérées et intégrées aux pratiques et croyances catholiques.

Pour la quatrième année consécutive, le Carnaval de Madrid s’éloigne du centre ville pour se dérouler dans le quartier de Prosperidad (La Prospe) dans l’arrondissement de Chamartin.

Vous y accéderez facilement avec le métro : alfonso XIII (L4), Concha Espina (L9), prosperidad (L4) Ou les bus : 16,29,43,52 et le 120

Sinon il y a aussi la balade à pieds et les vélos 😉

Durant 5 jours à Madrid, la municipalité organise diverses activités en pensant à tous les publics, des plus petits aux plus grands, ceux qui aiment voir ou alors participer, danser ou simplement rire.

Le discours d’inauguration prononcé par le groupe El Aviador Dro (dont la naissance eu lieu dans le quartier de Properidad) marquera le début du Carnaval le vendredi 1er mars à 20h dans le parque de Berlin. Le célèbre groupe fête ses 40 ans cette année et leur lien avec le quartier ne pouvait en faire un meilleur choix. Excentrique et apprécié, ce seront les représentants d’une fête à leur image et l’on en attend un discours tout aussi haut en couleurs.

Suite à ce discours, des concerts prendront place dans le parc avec ces différents artistes : Limando, Machete en Boca, O’funk’llo et La Radio del Carnaval que l’on retrouvera le lendemain pour poursuivre les festivités

Samedi 2 mars vous retrouverez donc de nouveau la Radio del Carnaval qui s’installera sur la place de la Prosperidad, de 11h à 14h, en parallèle du défilé qui se déroulera de 11h à 13h et dont l’itinéraire est le suivant : Parc de Berlin – Pradillo – Príncipe de Vergara – Cartagena – López de Hoyos – Arrêt sur la place de la prosperidad – Nieremberg – parc de Berlin.

Durant l’après midi, vous retrouverez Play’n’kids pour un concert familial retraçant les plus gros tubes des années 70 jusqu’à aujourd’hui. Puis un premier bal masqué sera organisé à 17:30, mais le traditionnel et connu bal masqué dans la salle de bal du Circulo de Bellas Artes aura lui aussi bien lieu.

Comme chaque année, certaines activités sont incontournables :

  • Le manteo del pelele dans un premier temps (les personnes lancent en l’air un pantin)
  • La rencontre de Murgas et Chirigotas ensuite (il s’agit là de rencontres musicales burlesques)

Pour ceux qui aiment avant tout manger, les hôteliers du quartier installeront des stands (que l’on appelle aussi gastronetas) toujours au parc de Berlin et cela durant tout le week-end.

Pour mettre fin aux festivités, la sardine sera enterrée le mercredi, la procession commencera à 10 heures. Il s’agit là d’un moment traditionnel dont on retrouve même des représentations dans l’art. La sardine, poisson emblématique, sera enterrée à la fontaine des oiseaux de la Plaza de las Morenas de la Casa de Campo. Cet enterrement est suivi d’un grand feu de joie, représentation de l’anéantissement de toutes mauvaises actions et pensées négatives dont les cendres symbolisent au contraire de bonnes choses qui renaissent. Toute cette procession a pour but d’achever cette grande fête mais aussi de préparer au Carême.

Pour les plans alternatifs vous trouverez :

  • Elrow Pscrowdelic trip : le Carnaval à la Fabrik
  •  Une fête sur le carnaval brésilien au Vogue
  • Une fête du carnaval au Real Café Barnabeu

Et si vous souhaitez vous aérer l’esprit et sortir de Madrid, vous devriez jeter un coup d’oeil aux plus gros festivals d’Espagne, à Cadix, Tenerife ou encore Aguilas.

Alors maintenant ne vous demandez plus ce que vous ferez ce week-end !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *